Nos enfants ? On les adoooore. Sauf quand…

Créé le lundi 31 juillet 2017 11:00

Bon d’accord, on les aime jusqu’à la lune et plus encore. Ils sont la joie de nos jours, la lumière de nos vie, la prunelle de nos yeux. N’empêche qu’il faut bien l’avouer, ils sont loin d’être parfaits, nos enfants. Ca tombe bien, nous non plus, mais quand même.

Des exemples concrets?

Ton Home Sweet Home. Confort, simplicité, déco hygge avec LA touche authenticité : le parquet. C’est beau le bois, c’est chaleureux. Sauf que ton chêne clair de l’Oklahoma, tu l’as vu une fois, le jour de la pose. Depuis, il est en permanence jonché de petites voitures, de ballons, de dessins, de bouts de gâteaux à moitié mâchouillés. Dans un sens, c’est mieux, ça t’évite de t’étouffer en constatant qu’il a aussi servi de support à ton fils pour exprimer ses talents d’artiste incompris.

Pour se déplacer chez toi, il faut déblayer devant chaque pas. Pendant la journée, ça va. Mais la nuit, ou au petit matin… En général, tu maugrées une flopée de jurons à demi voix, puis tu ravales ta mauvaise humeur. C’est-pas-sa-faute-c’est-un-enfant. Mais quand tu vois ton rejeton se vautrer sur un de ses mille et un camions-pelles (son addiction du moment), tu as vraiment du mal à réprimer le fameux « ça fait mal, hein ?»

Ca fait mal hein ???

Autre situation :

Tu vas chercher ta merveille à la crèche. Un de ses petits camarades te regarde droit dans les yeux et t’explique que «la maman de Déborah est déjà venue la chercher tout à l’heure.» Certes, tu t’en fous, mais tu es quand même surprise par le vocabulaire et l’élocution du petiot, qui est un peu plus jeune que ton propre enfant. Tu réponds, inspirée : « Ah oui ? »

Sauf que là, ton fils à toi confirme : « pawti Rarah pawti! » La mère du petit génie te regarde. (Mais qu’est-ce qu’elle fait là elle ?) La différence de développement est cinglante. Bien sûr, tu souris affectueusement en caressant la tête de ton enfant. Et tu assènes: « Oui, alors par contre, en motricité, il est in-cro-ya-ble. Je pense qu’il doit être surdoué. » Dans ta tête, tu penses très fort: «Mais ta gueule mon fils, merde ! »

Car la compétition entre parents est féroce.

S’il y a un domaine dans lequel tu ne crains personne, c’est… la nourriture ! Ton fils, c’est le King de la Good Bouffe (le KGB). Les rares fois où tu l’emmènes au Quick, il se rue sur les tomates de ta salade pendant que tu lui piques ses frites en douce. Car ton fils adore la roquette, les fruits, le quinoa, les trucs chelous que tu lui cuisines. Son aliment préféré, c’est le brocoli, qu’il engloutit par kilos. D’où des dialogues complètement ubuesques : « Ah non mon chéri maintenant ça suffit les brocolis, mange ta glace au chocolat ! » (Véridique). Et là, face aux mioches qui refusent de manger autre chose que des pâtes, tu ressens une sacrée fierté. Jusqu’au moment fatidique où ton fils réclame « Enko ‘gume » quand sa petite copine énonce distinctement « Non merci, papa, je ne veux plus de chou-fleur. Est-ce que je peux aller jouer maintenant ?»

Ouaip, ben au moins, il mange. On se console comme on peut.

Me dis pas que tu as ENCORE mangé tous les salsifis ???

Mais il y a aussi des moments de solidarité…

Ah, les scènes de drame au restaurant, avec hurlements, roulements par terre et éventuels jets de nourriture à travers la salle. Avant, j’en voulais terriblement aux parents des monstres de gâcher MON moment. Maintenant, je les observe affectueusement, parce que… I know the feeling. Cette envie de te barrer en t’écriant « Lâche-moi petit, tu te trompes. Je ne te connais pas et puis d’abord, tu as été adopté» alors que l’enfant en question hurle « mamaaaaaaaan » accroché à ton mollet. Qu’est-ce que c’est bon quand ça arrive… aux autres.

A mom like you..

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !