Des vacances avec Ti Tchouni. LOL.

Créé le mercredi 31 janvier 2018 10:01

On le dit bien assez souvent : la vie n’est plus la même lorsque l’on a des enfants. Et la vie signifie : sommeil, sortie, shopping, dîner, télé et… VACANCES.

Message aux mamans « parfaites » : NE LISEZ PAS.

Non, je ne culpabiliserai pas. Oui, je pense être une bonne maman ou en tous cas faire le maximum pour l’être et offrir un environnement sain et serein à mon fils. Mais quand même, je le crie haut et fort : VIVEMENT LA RENTRÉE !

Ok, j’y vais fort. Déjà, parce que Ti Tchouni n’est pas (vraiment) à l’école. Il est à la crèche, enfin, à la pré-maternelle. Mais pas seulement. Il est dans la meilleure pré-maternelle du monde. Big up aux maîtresses d’Apprends moi l’école qui font un boulot de fou.

CAR OUI. Elles sont exceptionnelles. D’ailleurs, toutes les nounous / maîtresses / mamans au foyer de l’univers devraient recevoir une prime gouvernementale pour ce travail (que dis-je, cette passion ?!) qu’elles exercent en douceur (pour les meilleures) et avec autant de patience et de sourires. MAIS COMMENT FONT-ELLES ?!

BRAVO

J’ai beau aimer mon bébé (qui grandit bien trop vite à mon goût) de toutes mes forces, que j’ai quand même faillis perdre la tête pendant deux semaines. Pourtant, rien ne m’y obligeait : la crèche n’étant pas fermée (je vous ai déjà dit qu’elle était exceptionnelle ?), j’aurai très bien pu laisser Ti Tchouni jouer avec ses petits camarades et me prendre des vacances à moi toute seule. Mais non. J’ai (quand même) ressenti le besoin d’être avec lui, de pouvoir m’occuper de lui toute la journée non stop, pour profiter du moindre instant.

Tu parles d’un instant !

Haha, j’y vais fort. En fait, j’étais tout aussi heureuse de l’avoir avec moi pendant cette période, que lorsqu’il a fallu le ramener à « l’école ».

Très franchement, j’avais littéralement oublié ce que c’était de rester à la maison (ou d’essayer de partir à l’aquarium ou au parc) avec un petit chouchou qui évidemment n’a pas DU TOUT les mêmes envies que toi au même moment.

Pourtant, j’ai eu de la chance :

il m’a fait des longues grasses matinées jusqu’à 9h00 voir 9h30 parfois
→ pour ne plus jamais redormir après dans la journée, évidemment

il a bien voulu donner un peu d’herbe à la biquette du parc forestier
→ après avoir hurlé sur les bébés paons pendant plus d’une demi-heure

et il a bien voulu passer une petite heure et demie au restaurant avec Tonton F. et petite Victoria
→ après avoir crisé parce qu’il voulait s’installer DANS LE FOND du resto avec une température avoisinant les 85°C plutôt que de venir s’installer dans la petite voiture en extérieur que j’avais expressément réservé pour lui. FAIL.

Et en plus, je me suis fais caca dessus.

En fait c’est ça : vouloir un enfant, attendre un enfant, avoir un enfant, passer du temps avec un enfant, c’est comme vouloir faire un gros milkshake à base d’huile et d’eau. On a beau tout mélangé, que l’on se retrouve toujours avec deux grandes pensées bien distinctes l’une de l’autre : l’huile c’est l’amour, l’eau c’est le désespoir. Ce qui est bien, c’est qu’on arrive à faire quelques petites bulles de bonheur entre deux secousses.

Bon, sans déconner, je dramatise, évidemment (sinon à quoi bon écrire cet article pour se décharger un peu, hmm ?) mais il faut reconnaître que ce n’est pas facile tous les jours, et que lorsque l’on rêve à prendre des vacances avec ses petits chouchoux, au final, on ne se repose JAMAIS.

Quoi qu’il en soit, leur donner le plaisir de rester un peu avec leur maman, ça n’a pas de prix, et c’est grâce à ses petits yeux coquins, et à ses big câlins le soir, quand il me dit « je tén’ môman », avec en bonus un « Démin Nini Palécole », que je me conforte dans l’idée que le plus important, ce n’est pas les messages auxquels tu n’arrives pas à répondre (parce qu’il t’a piqué ton téléphone), ce n’est pas les mails professionnels que tu zappes (parce que dès que tu ouvres ton ordi, il crie « NINI VEUT MICKEY »), c’est encore moins la sieste que tu ne fais pas (parce que tu dois faire la vaisselle, faire tourner la machine à laver, et ranger les millions de jouets éparpillés dans toute la maison pendant qu’il dort un peu) mais bel et bien le plaisir d’être restée près de lui, ne serait-ce que pour le regarder grandir dans son propre univers.

f2

Ça se voit pas comme ça, mais il est vachement content !

Et vous les vacances avec vos petits, ça se passe comment ?

Partager sur

Vous aimez cet article?

Commentaires   

 
#1 Baloo 02-02-2018 16:48
mais euuuuh, il n'y a pas que les mamans qui garde les enfants ^^
Citer
 

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !

Fermer