Ma semaine végétarienne

Créé le mercredi 27 septembre 2017 08:44

Tout est parti d’un pari fou : « si je m’en sors avec le boulot cette semaine, je mange végétarien jusqu’à lundi prochain ». Check.

Et même que je ne me suis pas transformée en escargot, que je n’ai pas perdu mes canines, que je n’ai pas fait popo vert et que tout va bien... Si si.

Moi, carnivore

Jamais, ô grand jamais je n’aurai pu penser que j’aurai pu survivre à une semaine sans viande, poisson, nems chauds, saucisses de poulet surgelées (j’avoue) et sandwich Bayonne.

Pourtant, si. Je suis encore là aujourd’hui. Cela ne signifie pas pour autant que je vais continuer de ne manger que des légumes, mais ça m’a fait du bien. Et puis c’est surtout que je suis contente d’avoir réussi.

Certaines diront « bon, ça va, c’est pas non plus la fin du monde ». Non, non, c’était juste ma « faim du monde ». Mais se lancer des petits défis de temps en temps, c’est sympa. Encore plus quand ton pote vegan te dit « Oh ! Trop bien ! Du coup, tu as sauvé des abeilles ! »

Oui, au moins pendant une semaine ! (bisou bisou les abeilles)

Mais si faire le pari de ne pas manger d’animaux ou de choses avec un cœur qui bat (car je n’ai pas trouvé de cœur dans les œufs durs, du coup je me suis vengée) ce n’était sûrement pas pour vous donner faim avec les photos qui vont suivre (et puis, j’aurai eu beau essayer, je ne suis pas très douée en ce qui concerne la déco-assietto-culinaire).

Du coup, tout était très bon (je vous jure, je ne me force jamais à manger un truc pas bon) et je suis même devenue fan des poireaux à la crème...

Parce que manger vegan, ça ne veut pas forcément dire manger équilibré sans gras ! Et je sens qu’on va encore m’engueuler... Alors non :

  • je n’ai pas mangé bio
  • je n’ai pas tenté le boulghour
  • j’ai fais avec les moyens du bord (entre autre, LES MIENS)
  • et surtout, j’avais pas trop le temps

Et c’est parti pour les phooootooooos :

Bon, j’avoue que pour le premier midi, je ne sais pas si c’était parce que je déprimais à l’idée de ne pas manger de viande, mais je n’étais PAAAS du tout motivée. Du coup, une pomme a suffi (même si j’aurai bien ajouté à cela un éclair au chocolat, mais j’avais la flemme de bouger). Le soir, petite salade de chou vert / rouge / carotte / etc. Le truc quand on mange des légumes (et qu’on est pas trop habituée, comme moi), c’est que lorsque l’on achète du chou notamment, on mesure pas trop la quantité suffisante… Du coup, j’en ai bouffé, du chou.

VENGEAAAANCE DE LA VEILLE ! Et le prétexte de déjeuner avec les copines à midi, c’est toujours sympa pour amener quelques petites gourmandises (en plus d’un sandwich au tartare d’aubergine et chèvre de chez la Vielle France au Quartier Latin, dé-li-cieux). Le soir. Du chou. ENCORE.

Je sens que vous allez me dire que je mange très mal le midi. J’AVOUE. Voilà. C’est fait. Une « flam veggie » de chez l’Atelier Gourmand à l’Anse Vata (très copieux et SUPER BON) et le soir, des poireaux à la crème et du blé. Certes, ce n’est pas très appétissant mais c’était excellent. Vraiment. ET PUIS ON FAIT AVEC LES MOYENS DU BORD VOILA.

Le midi, une petite salade de pâtes (ok j’avoue, c’est pas la vraie photo mais j’avais oublié mon téléphone ce jour-là) e-du petit centre commercial du Korail à Auteuil. Très bon. Et le soir, j’ai récidivé avec mes poireaux crème fraîche et mon blé. J’aime pas le gaspillage et mes hommes à la maison n’étaient pas vraiment fans. En revanche je me rends compte que j’ai peut-être abusé sur les œufs durs.

Samedi midi, c’était difficile : invitation familiale au buffet de l’Equilibre au Parc Royal. Pendant que tout le monde mangeait ses grillades de viande et de poisson, j’ai donc opté pour des sushis veggies, de la salade de pâtes (encore ?!), un peu de carotte râpée et un peu de salade grecque. Mais j’étais contente de moi… Et je commençais à y prendre goût à tous ces légumes. Pour le soir, petit apéro au Public House, et j’en ai profité pour tester les tapas aubergines / chèvres, tomates / mozza / pistou, dés de brie et patatas. Et même que tout le monde à table a apprécié !

Dimanche midi, petite salade champi frais / aubergines rôties, salade verte, tomate et vinaigrette à la confiture de tomate (si si)… Comme quoi je commençais à m’y faire pour de vrai, et à tenter de me faire des assiettes jolies… Sauf pour le soir. Parce que le dimanche soir, en général, on s’en fout. Et les tortellini 3 fromages sauce pistou sont passés crème. Notez quand même mon effort avec le reste de la boîte de champi du midi.

Ze last day : un sandwich grec à base de concombre, oignons, chèvre frais pour le midi, et une sorte de vomi de cheval prémâché pour le soir, que mon homme m’avait amoureusement préparé, en me lâchant quand même « c’est un peu chiant qu’on ne mange pas pareil ». Ok chéri, j’ai compris. Demain soir c’est lasagnes bolognaise.

Quoi qu’il en soit, j’ai tenu bon, et vraiment, ça m’a fait du bien. Je pense même essayer de manger végétarien au moins trois jours dans la semaine (si si again !). Je me sentais en forme et beaucoup moins ballonnée que d’habitude (il faudra juste que j’essaie d’éviter trop de crème et trop de fromage quand même).

N’empêche que je n’ai pas pu refuser le super barbecue de la vie qui nous a été proposé dimanche prochain !!!!

signature emma

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !