La vie en slow !

Créé le jeudi 24 novembre 2016 08:51

Les crèmes qui font disparaître les rides et les capitons, les shampoings qui font briller les cheveux ternes, les gels douche qui sentent bon le propre… Oui, mais y’a quoi dans tout ça ? Un jour, LisaL a eu une prise de conscience. Et elle a décidé de changer ses habitudes de consommation…

 

J’ai toujours eu un petit côté extrême, et quand je commence un truc, je m’y mets à fond. A un moment, j’ai eu ma période NATURE. J’avais banni le déodorant, je faisais ma propre cire épilatoire, je me lavais les cheveux avec de la poudre d’argile, et tout et tout. À fond je vous dis ! En fait, tout a commencé alors que je surfais sur le net. C’est là que j’ai découvert la slow cosmétique.

La slow quoi ?

Le principe est de prendre soin de soi -et de son porte-monnaie- en essayant de respecter le mieux possible son environnement. En extrême que je suis, j’avais réagi en bazardant absolument tous les produits de beauté de mon placard. Finis les pots à moitié entamés, les fonds de crèmes en train de pourrir, et je me suis concentrée sur les saints principes de la slow cosmétique :

  • La liste des ingrédients tu regarderas, ou liste INCI. Avant je ne faisais pas attention. Je choisissais mon shampoing ou gel douche en fonction de son odeur. Parce que si ça sent bon, c’est efficace ? Vive la pub ! Et puis, un jour, j’ai regardé au dos de mes produits. C’est là que j’ai vu tous les noms comme dimethicone (non ce n’est pas le dernier Transformer), ou encore propylène glycol, et j’en passe ! Alors comme sur mon gel douche il y avait marqué « huile d’argan », j’ai cherché cette huile parmi tous les noms bizarres. Il y en a quand même… 0,01% ! Génial ! Ce que contient réellement mon produit, ce sont les 5 premiers ingrédients. Il y a de quoi être un peu dégoûtée… J’ai découvert que je payais des crèmes très cher, pour avoir à l’intérieur de l’eau, des silicones qui font la peau lisse (en surface hein), et une quantité microscopique de ce qu’on me promettait sur la boîte.

  • Des trésors dans ton placard, tu dénicheras. J’ai découvert qu’un petit gommage avec du marc de café, ça pouvait faire des miracles. C’est salissant, certes, mais ça marche ! Faire une cire pour s’épiler, avec du sucre et du citron, c’est cool aussi, à condition d’être un peu douée (pas comme moi, je la rate une fois sur deux)

Ouais ben pour pas se tromper, faut juste ajouter du rhum… Ca marche toujours !

  • Tes cosmétiques, tu concocteras. Eh oui, j’étais à fond. J’avais tout commandé, et je m’éclatais bien, au début. Car malheureusement, mon porte-monnaie en a pris un sacré coup. Et puis, quelque part, ce n’est pas très très écolo, de tout faire venir par avion.
  • Huiles végétales et huiles essentielles, tu t’appliqueras. C’est à ce moment-là que j’ai reçu des plaintes de mes proches. Pour faire simple, ça pue! J’avoue, remplacer mon déodorant par de l’huile essentielle de palma rosa, ce n’était pas ma plus brillante initiative. Mélanger des huiles essentielles, version petit chimiste, ça peut donner un résultat « parfum œuf tout pourri. »

« Perles de rosée du Japon », c’est chimique. « Œuf moisi », c’est plus naturel (mais ça pue)

Bref, comme toute activité que j’entreprends, je n’ai pas tenu la distance. Passer mes dimanches à fabriquer mes cosmétiques, et prendre des heures pour décortiquer les étiquettes, ça a fini par me lasser. J’ai donc décidé de lever un peu le pied, mais j’ai continué la vie côté slow, en me simplifiant la tâche: les cosmétiques bio, c’est bien aussi ! J’achète moins, mes placards ne débordent plus de mille crèmes différentes, ce qui fait plaisir à mon portefeuille, à la nature et accessoirement, à mon chéri ! ^^

Lisa L.

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !