Au secours ! Je perds mes cheveux !

Créé le mardi 29 août 2017 14:09

Perdre quelques cheveux ici et là : rien de dramatique. Sauf que, lorsque ce sont des poignées entières, c’est inquiétant.

Tout a commencé un matin au réveil. Quand je me suis levée, j’ai remarqué que je perdais mes cheveux plus que d’habitude. Sur mon oreiller, mais aussi sur ma brosse à cheveux, en vous passant les détails de mon bloc de douche. Ça a continué, tout au long de la journée : à chaque fois que je passais ma main dans mes cheveux, des poignées entières s’en allaient.

Au bout de 5 jours, en mode panique totale, je me suis enfin décidée à aller chez le médecin : « oh, vous savez, c’est sans doute à cause de la fatigue et du stress ». Okay. Mais COMMENT JE FAIS MOI ?

Parce que t’es bien gentil, mais VOILA !

S’en est suivie une prescription de magnésium, un changement de shampoing, et un gentil « revenez me voir dans 3 semaines si rien n’a changé d’ici là Mademoiselle ».

Bien sûr, rien n’a changé. J’ai continué à perdre des quantités énormes de cheveux, globalement les 3/4 de ma masse capillaire. Plus j’en perdais, plus je paniquais, et évidemment, ça n’arrangeait pas les choses. Puis, j’ai commencé à avoir des trous, et les gens le voyaient (et comme les gens sont sympas, ils appuient sur le problème et veulent savoir comment / pourquoi / oh mon dieu / histoire de te rassurer quoi).

Le conseil de la soirée mojito : Norgil

Un soir, alors que j’essayais d’oublier ma perte capillaire dans un doux mojito nature (c’est pas bien d’inciter les gens de boire mais j’incite rien, l’alcool au volant on dit non, etc. etc.) on m’a conseillé Norgil : « Tu verras, là-bas, on fait un diagnostic de ton cheveu et de ton cuir chevelu pour savoir d’où vient le problème et essayer d’y remédier ».

Ni une, ni deux, j’appelle le lendemain matin, pour un rendez-vous direct dans l’après-midi (si c’est pas de l’efficacité ça !).

C’est beau l’efficacité !

J’ai appris des choses intéressantes, notamment que notre cheveu tombe 20 fois dans une vie. Et plus il tombe, plus il s'affine, et au bout de la 20ème perte, adieu les poils ! (si encore ça marchait pour ceux des jambes... Ce serait tellement plus sympa !)

Il faut donc en prendre soin, et s’ils tombent trop, mieux vaut les couper pour les redynamiser. Nous ne sommes pas toutes faites pour avoir ces fameux longs cheveux de vahiné. Notre cuir chevelu n’a pas forcément assez d’énergie pour les alimenter. Et je suis dans ce cas-là. Voilà.

(NDLR : ce gif nous a fait beaucoup rire, rien de bien logique avec le reste de l’article, mais ce n’est pas grave)

Par ailleurs, le cuir chevelu est sensible aux chocs émotionnels, au stress, à la fatigue. Dans mon cas précis, la chute de cheveux aurait été causée par la dengue que j’ai eu 3 mois plus tôt et qui avait créé un choc au niveau de mon corps. Apparemment, mon cas est loin d’être le seul : cette année la dengue a été très forte et plusieurs autres jeunes femmes étaient passées chez Norgil, pour le même problème.

L’heure du traitement a sonné.

Avec mes pauvres trois poils restant sur le caillou, voici les conseils que j’ai dû suivre :

• Couper mes cheveux courts : le peu de longueur qui me restait me donnait l’air malade et demandait trop d’énergie à mon cuir chevelu. Aussitôt dit, aussitôt fait. L’effet fut immédiat : 80% de chute de cheveux en moins juste après ma visite chez le coiffeur.

• Alterner les shampoings : on commence d’abord par un shampoing anti-chute pour traiter le cuir chevelu, puis un shampoing lavant purifiant pour débarrasser le cuir chevelu des particules et du sébum qui peuvent l’étouffer.

• Continuer l’application des ampoules de Furtherer que j’avais commencé quelques semaines plus tôt. Objectif : nourrir le cuir chevelu et le re-dynamiser. Une ampoule par semaine, juste après le shampoing, section de cheveux par section de cheveux.

• Prendre les cachets de Bépanthène et Biotine qui m’avaient été donnés par la pharmacie (vitamines E et H).

• Demander à mon médecin la prescription d’injection de Bépanthène et Biotine : les actifs se diffusent plus rapidement au niveau du cuir chevelu. Les piqûres ne sont pas agréables, mais le médecin m’a assuré que les résultats étaient très bons (à noter qu’il s’agissait de mon médecin de famille qui connaît bien mes antécédents et qui n’a pas compris le manque d’implication du médecin cité plus haut).

• Continuer la levure de bière que j’avais commencé à prendre quelques jours plus tôt.

• Continuer le magnésium pour calmer les nerfs et le stress qui nuisent à la pousse du cheveu.

• Prendre, en plus, un dynamisant capillaire pour renforcer le cheveu depuis le bulbe.

Avec tout ça, autant vous dire que je me déplace avec une pharmacie entière.

Préparez votre porte-monnaie

Je ne vais pas vous cacher que c’est onéreux : près de 55.000F pour 3 mois de cure. C’est cher, mais une belle chevelure c’est quand même ZE symbole de féminité, et croyez-moi, quand on perd ¾ de sa masse capillaire, on flippe. On se sent impuissante et on a l’impression que tout le monde voit qu’on est malade. On a le sentiment que ça sera irréversible. On est prête à tout essayer, pas forcément pour qu’ils repoussent mais au moins, pour qu’ils arrêtent de tomber.

Après mon rendez-vous chez Norgil, j’avais l’impression qu’on avait vraiment compris mon problème et on m’avait rassuré : ce n’est pas grave, il y a des cas pires que le mien, j’aurai des cheveux à nouveau.

Bilan : Ça fait presque deux mois que mes cheveux sont tombés. Ça fait 1 mois que j’ai commencé le traitement conseillé par Norgil. Bien sûr, je n’ai pas encore retrouvé la crinière que j’avais, mais mes cheveux ne tombent plus, et surtout, ont repoussé.

Il me faudra 6 mois à un an avant de retrouver la masse que j’avais mais je n’ai plus de trous et j’ai de nouveau du volume sur le dessus du crâne. J’ai plein de petits cheveux qui prouvent que la repousse continue chaque jour.

Si ça vous arrive, foncez chez Norgil dès que possible. Plus tôt le traitement commence, plus vite on en voit les effets. Et surtout, n’hésitez pas à vous faire couper les cheveux. On aime toutes les avoir longs mais parfois, il vaut mieux faire quelques concessions !

Pour plus d’infos, cliquez sur Norgil

Mlle C

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !