Le Pandathlon 2016 : où comment survivre à un raid sans entraînement ?

Créé le mardi 14 juin 2016 15:13
Emma est têtue. Même pire que ça. Elle est psychorigide, jusqu’à risquer de se faire passer pour une maso. Et c’est qui qui a mal au genou, hein ?!

Evidemment, je ne vais pas réécrire un article sur le Pandathlon étant donné que le sujet a déjà été abordé l’année dernière. Du coup, j’ai décidé de choisir un autre axe tout aussi important : comment survivre à un raid sans entraînement ?

Car en plus de ne m’être pas DU TOUT entraînée (même pas une petite marche à la promenade Pierre Vernier, RIEN !) j’ai voulu me la jouer warrior et choisir le Grand Raid de 17 km, alors que le Petit Raid de 10 km aurait peut-être suffit. Enfin non, ça ne m’aurait pas suffi psychologiquement. « I am têtue » épisode 1.

Raid H – 11 : où sont les spaghettis ?

C’est presque un rituel : la veille d’une épreuve sportive, il est dit que l’on doit consommer des sucres lents, en l’occurrence des pâtes.

Normalement, des pâtes avec un œuf sur le plat auraient suffit (voire même des pâtes tout court) mais j’ai un problème avec les plats sans « viande ». Les vegans vont me détester, mais je ne PEUX PAS ne pas manger de protéines animales dans un plat, IMPOSSIBEUL. Sauf quand il y a du vin. Avec du fromage. Et beaucoup de vin. Et du pain aussi. Si possible un peu de foie gras hein ?

Du coup, toutouyoutou, je m’échauffe les squats en prenant Ti Tchouni dans les bras et en me baissant pour prendre, tour à tour, les spaghettis, les boîtes de tomates épluchées, les oignons, l’ail, la viande hachée, je fais cuire le tout et je rajoute bien sûr à peu près 5 kilos de fromage râpé dans chaque assiette.

On est bien là. Même Ti Tchouni salive (ou bave, plutôt).

J’ADOOOOORE les spaghettis sauce bolo !

Raid H – 9 : Au lit !

Mais pour plus d’efficacité, il faut préparer camelback, linge, chaussettes, baskets et crème anti-ampoules avant d’aller se coucher.

Si vous vous dites que vous êtes capables de le faire le lendemain à 5h30 (quand on fait des raids, il faut être matinal), tant mieux pour vous. Mais avec les yeux pas en face des trous, vous risqueriez de prendre une crème anti-hémorroïdes à la place de celle pour les pieds et d’en oublier votre jogging.

Raid H – 2 : Un petit-déjeuner complet, avec des céréales, du jus d’orange, des œufs…

ET MON CUL C’EST DU POULET ? Tu parles d’un petit-déjeuner complet ! On se lève à la bourre, Ti Tchouni décide de ne pas nous laisser partir tout de suite, on chope les derniers paquets de Petit-Ecolier qu’on trouve dans le fond du placard, et on oublie même de manger nos pommes.

Moi qui voulais des œufs au bacon et un jus d’orange pressé, c’est raté. Du coup, on a essayé de se rattraper sur la route en buvant du Powerade bleu à 6h30. Autant vous dire que c’était dégueu.

Je veux un petit déjeuner comme ça siouplé… Mais avec des haricots en plus pour faire comme en Angleterre !

Raid H – 5 minutes : Ready to run

Melle K et moi, on est au ta-quet. K a opté pour le Petit Raid car l’ongle de son orteil droit a voulu se la jouer « Walking Dead » et elle m’a même joliment dit qu’elle « préférait bien faire le petit raid plutôt que de mal faire le grand ».

« Cours Forest, couuuuurs ! »

Et là, j’ai eu peur. Je me suis dis « IDIOTE, TU VAS MOURIR », mais une petite voix maléfique me susurra alors qu’avec un peu de chance, Christian Bale m’attendrait en haut du pic, avec des petits raisins secs et des oranges sucrées. C’était parti.

Raid H + 3h39 : Avec le sourire mais un genou en moins.

Bon alors y’avait pas Christian Bale en haut du pic, mais c’est pas grave.

A l’arrivée j’ai eu le plus cool des accueils : Melle K toute pimpante (mais un peu déçue de ne pas avoir fait le grand raid finalement), mon Tchou tout content mais avec l’appréhension de me voir hurler de rage et de désespoir (comment ça, moi hurler ?) et mon frère effondré par terre (c’était son premier raid, normal).

Et en fait, j’ai eu mal. J’ai même pleuré. J’ai insulté mon genou droit qui ne voulait plus se plier à cause d’une glissade et d’une mauvaise réception qu’il n’a sans doute pas apprécier. Mais je suis allée jusqu’au bout de ce défi, tout simplement parce que oui, je suis têtue.

J’estime que lorsque l’on s’engage dans quelque chose, il faut y aller jusqu’au bout. Par respect pour les autres personnes (que bien souvent vous embarquez avec vous dans l’aventure), mais surtout par respect pour soi.

Et pour conclure, une morale à laquelle je tiens particulièrement et que j’applique au quotidien : « N’arrête pas quand tu es fatiguée. Arrête-toi quand tu as terminé ».

Vers l’infini et l’au-delà !

 

signature emma

 

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !