Roller Babe

Créé le mercredi 14 juin 2017 16:33

Mademoiselle K a renoué avec une ancienne passion… le roller ! En piste Babes !

Quand j’étais gamine (20 ans), j’ai habité au Canada. Le pays des gens gentils, du sirop d’érable, des cafés très sucrés, des TimBits (+ 8kg en 6 mois, merci merci le Canada)… et du hockey ! Le hockey sur glace est un sport bizarre, avec un type dont le poste est spécifiquement de chercher la bagarre. Le « Goon », il s’appelle. Moi, je suis pacifiste et plutôt du genre à fuir les conflits, alors je n’ai pas trop accroché avec le hockey.

Un sport tout en finesse…

Par contre, je me suis découvert une vraie passion pour le roller. J’étais jeune et fofolle, et sans doute un peu inconsciente. J’ai pris des risques. Plein. Je me suis râpée les jambes, les coudes, les genoux. Beaucoup. Je me suis ramassée la tête la première sur le bitume en faisant des sauts, j’ai rebondi sur mes fesses rebondies (merci merci Tim Hortons et le fromage en grains) en essayant d’aller le plus vite possible à reculons, j’ai eu très très mal, et je me suis énormément amusée. Sauf peut-être quand je me suis cassé le poignet : j’avais un tout nouvel amoureux, je voulais lui faire croire que « même pas mal » alors qu’une fracture, on a beau faire la maline, c’est chouilla bobo. J’ai fait ma fière pendant 4 heures avant de lâcher du bout des lèvres qu’on devrait peut-être aller à l’hôpital. D’où je suis ressortie avec un machin gigantesque façonné avec amour par un interne fétichiste du plâtre.

Console-toi, tu n’as pas besoin d’épiler 50% de tes jambes…

Puis j’ai délaissé les rollers pendant plusieurs années. Mais il y a quelques mois, je me suis rachetée une paire. Des rollers, une poussette trois roues, un revêtement tout neuf sur la nouvelle section de la promenade Pierre Vernier… BONHEUR ! Mon fils était content d’aller vite, et moi, cheveux au vent et bien stable grâce à la poussette, j’ai pu me remettre à la « glisse » en douceur. Et me faire klaxonner par les mecs dans les pikeups, ta’hi. (Tu connais, la fille sur roulettes, ça doit réveiller des fantasmes bizarres ?)

Puis Bibouche a grandi, et l’idée de rester tranquillement assis dans une poussette n’était plus envisageable. Sauf que la poussette, ça aide vachement. Ca stabilise. Mais si la poussette AVEC bébé fait jeune mère cool et dynamique, la poussette SANS bébé, c’est juste chelou. Jeune psychopathe dynamique, quoi. J’ai donc dû me résoudre à laisser tomber la poussette-stabilisateur.

Verdict ? La CLASSE.

  • Je peux patiner (à 2km/h maxi sinon j’ai peur, j’aime pu trop les frayeurs et la vitesse c’est dangereux)
  • Je peux aller à reculons (0,5km/h).
  • Je peux faire demi-tour (0,3 km/h, et toujours du même coté)
  • Je peux faire des sauts (17cm)
  • Je peux croiser mes patins en roulant (0,6km/heure)
  • Je peux aussi faire semblant de courir pour prendre de la vitesse (ouuuuuuh, folie, pointe à 0,9km/h)

Je crois que je suis devenue raisonnable. Tant pis. Je me rassure en me disant que le roller, ça fait des fesses bien rondes et galbées (sous une couche moelleuse peut-être, mais quand même.) Et puis je m’amuse bien. Par contre, les mecs dans les biques up’, depuis que j’ai plus la poussette, ils me kiffent moins. Encore un Inexplicable Mystère de la Vie…

signature K

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !