J'ai testé l'Aïkido

Créé le mardi 25 juillet 2017 10:19

J’ai testé l’Aïkido !

Emma, toujours en recherche de sensations fortes, a décidé de tâter le tatami pour s’exercer à la pratique de l’Aïkido. Et elle l’a tâté de près. Vraiment. Mais c’était suuuper bien !

J’ai toujours voulu faire un art martial. Le respect, l’humilité, les techniques de combat, tout ça tout ça, ça me plaît bien, même beaucoup. Pourtant, courageuse, mais pas téméraire, je ne me voyais pas sortir avec des bleus sur les tibias (j’en ai déjà bien assez, maladresse aidant) et je voulais davantage apprendre à me défendre sans pour autant « taper ». D’où l’idée de tester l’Aïkido.

Un sport tout mou qu’ils disaient...

Haha. Ha. C’est cela ouais.

Certes, l’Aïkido n’est pas un sport (paaas du tout). Mais quand même.

Cet art martial japonais, officiellement reconnu en 1940 (seulement), se compose de techniques avec armes et à mains nues en utilisant la force de l'adversaire, ou plutôt son agressivité et sa volonté de nuire. Concrètement, qu’est ce que cela signifie ? Que l'Aïkido peut être considéré comme la concrétisation du concept de légitime défense : une réaction proportionnée et immédiate à une agression. En fait, dans l'esprit de l'Aïkido, il n'y a pas de combat, puisque celui-ci se termine au moment même où il commence. Et ça, c’est beau.

Me voici donc en train d’enfiler un jogging et me préparer mentalement à l’idée de suivre une initiation avec des inconnus, entendre des mots en japonais dont je ne connais pas la signification et avoir l’air un peu bête avec des mouvements pas très précis.... ET BIEN PAS DU TOUT ! C’était géniaaaaaal !

Steven Seagal, c’est un pro d’Aïkido. Et mieux vaut éviter qu’il se fâche.

« Je vais tous les rouler » qu’elle disait. Enfin, pour de rire hein ?!

Haha. Ha. C’est cela ouais.

Le tatami, c’est sympa. Un peu dur selon la chute, mais j’ai adoré le câliner pendant 1h30.

Sérieusement, j’ai été aidée tout au long de mon initiation par Philippe, enseignant en Aïkido (4ème DAN – Brevet Fédéral) au Dojo Zanshin. Il a pris le temps de m’expliquer ce qu’était vraiment cet art martial et en quoi il consistait, tout en me montrant différentes techniques de « gestion de l’attaque » plutôt que de « combat » à proprement dit.

Parce que ce qui est très intéressant, c’est que chaque technique est issue de l’attaque de l’autre. Ce n’est jamais « l’aïkidoka » qui attaque. JAMAIS.

Aussi, pour compléter votre culture générale, je me permets de vous expliquer la vraie signification du terme aïkido :

  • -ai signifie « harmonie »
  • -ki signifie « énergie »
  • -do signifie « la voie »

Aïkido peut donc se traduire par « la voie de la concordance des énergies ».

Personnellement, je dirai même « la voie de la concordance des énergies qui vont guider tout ton corps vers le bas et que même si je continue d’appuyer un peu je vais finir par te péter la clavicule ».

A noter qu’il y a environ 3 000 techniques de base pour le combat et que chacune d’entre elles a 16 variantes… Sans compter celle que finalement, vous pouvez créer selon la situation.

L’Aïkido, c’est super ultra beau.

Si si. Les gestes sont gracieux. Les techniques sont efficaces et rapides. Il faut être fluide comme l’eau, cinglant comme le feu, rapide comme une lame et puissant comme le vent. Vraiment, je suis tombée amoureuse de l’Aïkido, et encore plus du respect de ses pratiquants pour leur art.

Quant à la tenue, elle impose tout de suite le respect. Le « keikogi » (et non pas kimono) se compose d'une veste et d'un pantalon en coton blanc. Mais il ne s’agit pas là de la tenue traditionnelle appelée : « hakama ». En fait, ce n’est que lorsque le professeur estime que l'élève a acquis une technique satisfaisante, qu’il l'autorise à porter le fameux pantalon flottant noir ou bleu foncé.

Ca c’était moi pendant la pause. Heu. Enfin... Presque (un jour peut-être ?)

Et si vous vous lanciez ?

L'aïkido est pratiqué par des femmes et des hommes, peu importe leur taille ou leur âge. Le but de la pratique est de s'améliorer, de progresser techniquement, physiquement et mentalement, et ce, dans la bonne humeur (d’ailleurs, le fondateur Morihei Ueshiba insistait beaucoup sur ce point) le tout, sans compétition et championnat.

Alors si vous aussi vous souhaitez découvrir cet art martial, n’hésitez pas à profiter de la venue de Léo Tamaki, maître fondateur de l’école Aïkido Kishinkaï, du 3 au 6 août prochain. Un évènement organisé par le Zanshin Aïkido Dojo, qui proposera également des stages ouverts à toutes et à tous !

Par ici les infos !

Merci mille fois à Philippe et Serge pour leur disponibilité, ainsi qu’à tous les pratiquants du Dojo Zanshin ! Je revieeeendraaaaaaai !

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter :

  • -Serge - 92 39 14
  • -Christian - 85 28 96
  • -Philippe - 79 97 17

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !