La journée mondiale du diabète

Créé le mardi 14 novembre 2017 09:54
Chaque année, le 14 novembre marque la journée mondiale de lutte contre le diabète : véritable fléau en Nouvelle-Calédonie, il toucherait aujourd’hui près de 20.000 personnes dans le pays.

C’est quoi le diabète ?

Le diabète, c'est avoir trop de sucre dans le sang. Non transmissible, il faut toutefois porter attention à la présence de cette maladie dans la famille, puisque cela représente un risque non-négligeable de développer cette maladie à son tour.

Cette maladie métabolique chronique, que l’on ne sait pas guérir à l’heure actuelle, a plusieurs origines, causée par un manque ou un défaut d'utilisation de l'insuline, ce qui entraîne un excès de sucre dans le sang.

Il existe trois types de diabète :

• Le diabète gestationnel : c’est le diabète découvert pendant la grossesse, généralement au 2e trimestre. Il touche à la fois le futur bébé et la maman. Si le diabète n'est pas pris en charge, le bébé risque d'être plus gros que la normale et de devenir diabétique à l'âge adulte. Des malformations sont également rares mais possibles. Ce diabète disparaîtra après l'accouchement, mais la maman a un fort risque de devenir diabétique de type 2 quelques années plus tard si elle ne fait pas attention à son poids en changeant ses habitudes de vie en prenant soin de son alimentation et en faisant de l’activité physique.

• Le diabète de type 1 : il se manifeste dès l'enfance, à l'adolescence ou chez les jeunes adultes. Il se caractérise par l'absence totale de la production d'insuline par le pancréas. Le patient est de poids normal ou maigre. La maladie est très parlante : fatigue, amaigrissement, soif et envie fréquente d'uriner, et malaises. Les piqûres d'insuline sont le seul traitement. Compte tenu de sa rareté (moins de 5% des cas), il ne pose pas de problème de santé publique en Nouvelle-Calédonie.

• Le diabète de type 2 : il se manifeste habituellement plus tard dans la vie, généralement vers l'âge de 40 ans, mais parfois plus tôt dans certaines populations à risque. Il est causé par l'addition de 2 problèmes : des kilos en trop et une fragilité familiale du pancréas. En gros, une alimentation trop riche, une activité physique insuffisante, le stress et d’autres facteurs tels que celui d’être d’origine polynésienne, et avoir trop de tension artérielle peuvent avoir comme conséquence le déclenchement du diabète de type 2.

Il est important de savoir qu’il n’est pas nécessaire d’être en surpoids pour être atteint du diabète. D’ailleurs, il est même possible de ne rien ressentir pendant des années. Pourtant, lorsque la maladie est diagnostiquée tardivement, certaines complications peuvent être déjà présentes, d’où l’intérêt d’aller se faire dépister !

Les conséquences de la maladie.

À la longue, la présence excessive de glucose dans le sang bouche les grosses artères et déchire les petites artères, ce qui entraîne certaines complications, notamment au niveau :

• des yeux (cécité),
• du cerveau (accident vasculaire cérébral),
• du cœur (crise cardiaque),
• des reins (insuffisance rénale),
• des pieds (amputation),
• et du sexe (impuissance).

Le diabète en abîmant les artères favorise aussi l'hypertension artérielle. Il favorise également les infections.

Qu’est ce qu’il se passe aujourd’hui ?

L’Agence Sanitaire et Sociale de la Nouvelle-Calédonie ouvre les portes du centre d’éducation situé au même endroit, rue Galliéni (vous ne pouvez pas vous louper, c’est super bien indiqué ! Juste avant l’agence Promobat).

L’occasion pour vous de vous informer sur le sujet, mais aussi de rencontrer la diététicienne et le professeur d’activités physiques adaptées du centre d’éducation, avant de vous faire dépister.

« On constate aujourd’hui une forte augmentation du diabète en Nouvelle-Calédonie. N’hésitez pas à venir à notre rencontre ! » Marc Guerrini, le prof de sport !

Par ailleurs, l’ASSNC a mis en place un partenariat spécialement conçu pour aider les personnes atteintes du diabète ou à risque à pratiquer une activité physique en salle et ainsi balayer les préjugés : NON, VOUS N’ÊTES PAS OBLIGÉS DE RESSEMBLER A DES BOMBES ATOMIQUES OU A HULK POUR VOUS INSCRIRE EN SALLE !

Chaque adhérent des salles suivantes pourront donc venir accompagnées d’une personne atteinte de diabète ou d’une personne à risque aujourd’hui, et ce GRATUITEMENT :

• Les 3 salles de Form +
• Moving
• Oxygène
• Oxalis
• Sport Santé Calédonie
• Fitness Park
• F45
• FitZone
• Cross Gym 988
• BioForm
• Espace Form
• Association Fit Energy
• Lilou NC
• APA NC

Alors, on se bouge ?

Pour plus d’informations, contactez le 26.90.61

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !