Transparence(s)

Créé le jeudi 18 août 2016 08:52
Notre Poulpe aime la culture… Cette semaine, elle a été visiter pour nous l’exposition de la photographe Justine Collomb.

Transparence(s)

« Ça fait quatre ans que j’ai ouvert cette galerie et quatre ans que j’attendais de pouvoir accueillir une expo de ce niveau ». Et bim, ça c’est du compliment ! C’est Claude Beaudemoulin, le gérant de la galerie Labelimage, qui parle. Il présente en ce moment « Transparence(s) », un florilège de photographies de Justine Collomb.

D’emblée, Justine s’affranchit des dictats de la photo actuelle en mettant un panneau, à l’entrée, qui crie « SANS PHOTOSHOP ». Donc pas de recadrage, pas de retouche, pas d’embellissement artificiel. Des images brutes. « Brutes », pourtant, c’est le dernier mot qui vient à l’esprit quand on les voit. Tout est, en fait, très gracieux et d’une délicatesse japonisante.

Femmes…

Et presque tout est dédié à la femme et à son corps. Il faut savoir que Justine Collomb est enceinte jusqu’aux yeux et que son rapport à son enveloppe charnelle doit être, depuis huit mois, un sujet sensible et d’inspiration. On peut, en effet, se dire que la grossesse est une situation pendant laquelle le corps devient objet, devient utile à autre chose qu’à sa propre vie. Et certaines femmes de cette exposition semblent faire écho à cela, elles sont « amphores », « ballons », ou « globes ».

01Balloon © JCo 2016

Mais la femme amphore n’est pas une dame à qui on a rajouté des poignées, non. Comme la plupart des oeuvres, elle résulte de superpositions d’images, de reflets, d’effets obtenus à la seule force du boîtier photo. Tu as beau te triturer les méninges, tu comprends pas tout le temps comment c’est fait... Comme pour les textes qui jalonnent le parcours du visiteur : tu sens que c’est beau, mais tu comprends pas forcément tout. Mais c’est pas grave.

Tu ne comprends pas pourquoi, mais tu « ressens » quand tu es face à ces grandes photos. Moi, y en a une ou deux qui m’ont dérangée, sans que je sache vraiment pourquoi. Ces peaux blanches non retouchées, avec leurs rougeurs et leurs grains de beauté. En voyant les imperfections, on entre dans une autre forme d’intimité. Une intimité qui, perso, parfois me fâche, me met à l’aise en même temps qu’elle me fascine. Ça me fait ça, aussi, quand je vois des femmes avec des dessous de bras poilus. Bien sûr que je les soutiendrai jusqu’à mon dernier souffle pour qu’elles puissent garder leurs poils comme bon leur semble, mais ça me fait tout chose, quand je les regarde.

02
Une bouteille à l’amer © JCo 2016

Plus concrètement, la plupart des clichés sont des prouesses techniques : beaucoup de reflets miraculeux, saisis sur l’onde de l’eau ou sur un mur recouvert de peinture brillante ; des compositions très graphiques obtenues grâce à un flash stroboscopique qui décompose les mouvements ; des profondeurs de champ longue comme le tunnel que tu vois quand t’es en train de mourir, etc., etc. Elle gère la technique, la dame. À tel point que Claude Beaudemoulin pense qu’elle devrait voir plus grand et aller aussi montrer ses oeuvres au loin, tout là-bas, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en France, au Japon... Et bim.

03
La femme globe © JCo 2012

Photo d’accueil : Krafts© JCo 2016

À découvrir jusqu’au 27 août à la Galerie Labelimage
11, rue Auguste Brun, Quartier Latin, Nouméa.
Tél. 26 46 00 ou 82 15 55
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les horaires (bizarres)
Mardi et jeudi : 9 h à 16 h
Mercredi et vendredi : 10 h à 18 h
Samedi : 9 h à 12 h

Le site Internet (classe) http://www.galerielabelimage.com
Et la page Facebook
https://www.facebook.com/Labelimage

Outre les expositions, cette galerie propose des stages photo pour les enfants et ados et des formations adultes, les samedis et pendant les vacances scolaires. Sa photothèque réunit une vingtaine de photographes et plus de quatre mille photos à consulter ou acquérir.

 

signature poulpe

Partager sur

Vous aimez cet article?

Commentaires   

 
#1 marie hél ène arnoul 18-08-2016 19:39
J'adore votre site si agréable à lire qu'à voir par le style, les thèmes choisis si peu courant et si bien traité. Merci encore pour ce sympathique et très riche exposé. :D
Citer
 

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !