La sélection littéraire de septembre

lundi 21 septembre 2015

 

Entre celles qui ont des bébés, les autres qui partent en vacances et celles qui ont "trop" de boulot, on a une petite sélection ce mois-ci, mais c'est pas grave car les trois livres envoient du pâté. C'est parti pour le culturisme du mois. 

Melle K a lu Maudit Karma de David Safier

maudit karma

La première phrase du bouquin

Le jour ou je suis morte n'a pas vraiment été une partie de plaisir. Pas seulement à cause de ma mort. En réalité, celle-ci est péniblement arrivée bonne sixième dans le série des pires instants de cette journée.

Résumé

Animatrice de télévision renommée et adulée, Kim Lange meurt écrasée par un débris de station spatiale. Réincarnée en fourmi, elle rencontre Casanova (le vrai, réincarné lui aussi!), qui va l'aider à accumuler du bon karma pour évoluer dans son cycle de réincarnation. Son but ultime? Se rapprocher de Lilly, sa petite fille adorée.

Pourquoi as-tu choisi ce livre ?

Parce que je me suis cassé un orteil.

(Si je développe, ça donne: je me suis cassé l'orteil, j'ai un mois d'arrêt maladie et je n'ai pas de télé, et plus de livres à lire. Alors j'ai pris mes béquilles et mon courage à deux mains, et je suis allée payer mon amende à la bibliothèque Bernheim. Une fois mes dettes acquittées, j'ai vu ce bouquin et le titre m'a sauté aux yeux. Je me suis cassé le poignet (droit), le fémur (droit), pleins de métatarses (droits), mes ligaments croisés (droit) sont en lambeaux, et je viens de me fracturer l'orteil (droit). Maudit Karma? Je prends!)

Ce que tu as aimé du livre

Le ton, drôle et léger. J'ai beaucoup, beaucoup ri, surtout quand l'héroïne, réincarnée en fourmi, est sur le point de servir de goûter à un jeune homme réincarné en araignée. Sa défense? Le chantage: "Laisse-moi partir, sinon je pète dans ta bouche! [...] Je pète plus vite que mon ombre."
J'ai beaucoup aimé également les mémoires de Casanova.

Ce que tu as moins aimé

Rien. C'est un livre facile, certes, mais c'est ce dont j'avais envie.

Ta note littéraire sur 10

7

Ton wish-book pour le mois prochain

Le livre dont la Chef me parle depuis des mois...

La chef a lu (plein de choses) mais surtout Le Treizième Conte de Diane Setterfield

treizieme

La première phrase du bouquin 

Je ne peux pas vous le dire, à l'heure actuelle, je l'ai prêté à ma belle-mère. Mais c'était un truc du style. C'était un jour triste de novembre ou un truc du genre. 

Résumé

Vida Winter est l'une des plus grandes écrivaines britanniques. Connues dans le monde entier pour ses extravagances, elle a coeur de ne jamais dire la vérité sur son passé et invente - face à chaque journaliste - des histoires différentes et incroyables. Mais un jour, la dame désormais âgée décide de révéler son histoire à une jeune biographe mysanthrope. Leur relation, née au coeur de l'hiver, va autant captiver le lecteur que la véritable vie de Vida Winter. 

Pourquoi as-tu choisi ce livre ?

il était dans les rayons de Carrefour tout seul. J'ai lu la 4e de couv et j'ai craqué direct. 

Ce que tu as aimé du livre 

Des fois, j'aime me lancer dans les grandes sagas familiales. C'est le cas pour le treizième conte et si au final, je m'en fichais un peu du treizième conte justement, l'histoire de Vida Winter était si triste et si glauque que je me suis laissée emporter par le roman. Le final est... inattendu. 

Ce que tu as moins aimé

L'histoire de la narratrice. Plus dure à digérer. Et les longueurs de certaines descriptions. 

Ta note littéraire 

7/10

Ton wish book

Déjà en cours de lecture. J'ai fondu pour un roman "presque" épistolaire : Monarques de Sébastien Rutés et Juan Hernandez Luna

Poulpe a lu Le Cri de l’acacia de Claudine Jacques

claudine

La première phrase du bouquin

“Et tous ces cris qu’on n’entend pas...”

Résumé

Onze très courtes nouvelles qui en disent long sur les vies, en Nouvelle-Calédonie, d’un ouvrier du nickel, d’une jeune révolutionnaire indépendantiste, du témoin d’un viol ordinaire, d’un mari alcoolique, d’une squatteuse, d’une exilée rentrant au pays, d’un petit-fils, d’une femme au foyer qui prend sa valise, d’un marchand ambulant, de la dame de ménage d’un gros patron, d’un couple oedipien, etc.

Pourquoi as-tu choisi ce livre ?

Car j’avais lu un autre recueil de nouvelles de cette auteure, qui m’avait bouleversée. Et comme une envie ou un besoin d’être à nouveau bouleversée, de voir si mon coeur n’est pas trop sec.

 Ce que tu as aimé du livre

Estomaquant, en tous cas lorsqu’on connaît un peu la Nouvelle-Calédonie, de voir comment de si courts textes font sentir avec tant de subtilités les sensibilités et le quotidien de Calédoniens aux vies si différentes. Plusieurs histoires autour de départs, de tournants de vie. Notamment toutes ces femmes qui « partent », qui osent, sans seulement fuir. Très respectable aussi, l’absence de jugement, que ce soit à l’encontre des « gentils », comme des « méchants ».

Ce que tu as moins aimé

Je connais l’auteure, et je n’aime pas lire les livres des gens que je côtoie. Impossible de faire abstraction de la personne, de ne pas se sentir voyeur de son intimité. Dommage aussi qu’aucun éditeur calédonien ne l’a publié (le recueil est – bien – édité à Tahiti).

Ta note littéraire sur 10

8,5 car il est rare de lire la Nouvelle-Calédonie « les yeux dans les yeux », comme dans ce petit livre.

Ton wish-book pour le mois prochain

Chroniques de la mauvaise herbe, de Vincent Vuibert, qui vit à Koné. Parce que j’ai envie de parler des livres calédoniens qui m’ont touchée, pour leur dire merci. Koutchii, j’ai menti : ça n’est pas mon « wish-book », puisque je l’ai déjà lu, taï...

 

 

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !