Ani F*ing Di Franco

Créé le lundi 14 août 2017 09:57
On ne vous parle pas souvent de musique sur Mademoiselle L. Mais quand Ani Di Franco sort Binary, son nouvel album, K (qui l’écoute en boucle) se doit de crier son amour…

Ani, je l’ai rencontrée au Canada. Pas en elle en personne, mais sa musique. Un ami m’avait gravé des cds (c’est dire si ça date) pour m’accompagner dans mon road trip Canada-Mexique and back. Et je me souviens de moments magiques, comme la traversée du désert de Joshua Tree en écoutant les albums Dilate, Out of Range ou encore Living in Clip…

A l’époque, en Amérique du Nord, Ani était une icône LGBT, avec le look adéquat « je suis punk et fuck le système », cheveux bleus, dreadlocks ou encore crâne rasé, tatouages etc. Je ne connaissais pas encore sa personnalité engagée, protestataire, féministe et activiste mais j’adorais déjà sa musique, sa guitare et son énergie débordante. A 19 ans, la dame montait son propre label (Righteous Babe) pour ne pas avoir à subir la pression des majors. Respect. Pas de compromis dans ses choix artistiques, Ani mêle depuis toujours la musique, la poésie et… la politique.

Ani, c’est une toute petite dame au visage rayonnant de joie et de vitalité, avec un sens de l’humour à tout casser (Et voui, je la trouve tellement belle que j’aimerais la demander en mariage) C’est aussi une voix magnifique. Des textes splendides et justes, tellement pointus qu’ils en dérangent presque.

C’est surtout une virtuose de la guitare…

J’ai eu la chance d’assister à deux de ses concerts, à Boston et à Montréal. A Boston, dans une salle pleine de dorures rococo bizarres, elle était particulièrement en forme. Une énergie incroyablement communicative, une expérience si intense que j’ai réellement eu l’impression de perdre pied. Je suis sortie de là complètement sonnée, en ayant vécu un instant hors du temps, un moment plus grand de nature…

Depuis, Ani a grandi. Son look s’est assagi, elle s’est mariée, a eu deux enfants. Sa musique aussi s’est adoucie, les riffs de guitare sont devenus moins grinçants, mais la puissance et la beauté sont restées. L’intensité aussi.

Une musique inclassable.

Reggae, funk, folk, country, rap, impossible d’attribuer une étiquette au travail d’Ani. Elle a d’ailleurs exploré des horizons musicaux très hétéroclites, toujours avec le même talent… Sauf que contrairement aux tubes prêts-à-écouter du moment, il faut faire l’effort de s’ajuster à la musique d’Ani, qui est tout sauf conventionnelle. D’ailleurs, à la découverte de chaque album (et il y en a un paquet !) j’ai toujours les mêmes réactions :

- Angoisse (comment pourrait-elle faire mieux que la dernière fois ?)

- Etonnement (tiens, c’est totalement différent ?)

- Incompréhension (mais c’est quoi ces sonorités bizarres ?)

- Déception. (Nan, j’aime pas. Je laisse de côté)

- Ré-écoute au bout de quelques semaines. Et …. Rooooooooh, mais c’est splendide. Mais, mais, mais, c’est magnifique. C’est génialissime. C’est, c’est, c’est… Aniiiiii ! Puis vient la phase d’appropriation des chansons. J’écoute les paroles, et je me dis « Mais c’est ça ! C’est exactement ça !» Combien de fois ai-je eu l’impression que les chansons décrivaient mes propres questionnements ? Avec toujours cette même admiration, cette envie d’arriver à écrire un jour des choses aussi profondes et justes en quelques de mots… Alors Ani, certes, je ne la connais pas personnellement. Mais elle fait partie de ces personnes fascinantes qui donnent envie de grandir, de se dépasser, d’évoluer (D’ailleurs, un des albums d’Ani s’appelle « Evolve »)

On l’aura compris, Ani, je l’aime d’amour. Son album Binary vient de sortir, et il est incroyablement prodigieusement spectaculairement phénoménal.

Si vous voulez faire plus ample connaissance avec MON idole, je vous conseille vivement ce live in New York :

And don’t forget : music is love, keep on spreading it !

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !