Sharkbanz

Créé le mercredi 28 septembre 2016 14:14

L’est beau notre lagon, l’est classé au patrimoine mondial de l’Unesco, et… et Lisa n’en avait jamais RIEN vu. Becoz’ une peur panique des grosses bébêtes. Heureusement, elle a trouvé SA solution…

Le Sharkbanz

Ouais, j’ai un Sharkbanz — bracelet anti attaque de requin — mais j’assume. La première réaction quand je dis que j’en ai un, c’est : « mais c’est n’importe quoi ! » Genre t’es vraiment flipette comme fille !

Ma réponse c’est : petit 1, c’est même pas moi qui l’ai acheté. On me l’a OFFERT. Et petit 2, oui je suis flipette. Même pas peur de l’avouer.

Tiens, si j’allais terroriser Lisa.L ?

J’ai toujours eu très peur des requins.

Merci aux « Dents de la Mer ». Quelle idée aussi de me laisser voir ça quand j’étais gosse ? J’avoue, toute la faute n’en revient pas à ma mère. Je me suis faufilée dans le salon un soir, espérant que l’on ne me voie pas. Vous savez, la petite chipie qui n’a pas sommeil et trouve ça injuste que ses parents aient le droit de regarder la télé et pas elle ? Comment ça je dois aller me coucher ? Mais j’ai même pas sommeil !

Bref, inutile de préciser que j’ai capté la scène atroce où les mâchoires énormes dévorent une pauvre personne. Ben voilà, ça y est, c’est foutu ! À partir de ce moment-là, je n’ai plus mis un orteil dans la mer. Même dans la piscine, j’étais paniquée. J’étais persuadée que les espèces de hublots étaient des trappes et que des requins n’attendaient qu’une ouverture pour me dévorer.

Petits requins veneeeeez !

Pendant longtemps, j’ai été phobique. Je ne faisais jamais de palme masque tuba (sérieux !), et encore moins de plongée. Quand on faisait des campings sur les îlots, je n’allais sûrement pas faire un bain de minuit, ni même m’éloigner de plus de un mètre du bord. Eh oui, j’étais le genre à vouloir avoir pied, et surtout à voir le fond ! Je me tapais la honte quand quelqu’un me demandait les yeux rêveurs, comment étaient les fonds marins en Nouvelle-Calédonie, et que je répondais : « chépa, j’ai peur ».

Mais tout a changé il y a un an.

En lâchant tout, quittant appart et vivant dans un van, j’ai laissé tomber toutes mes peurs par la même occasion. Je me suis mise au bodyboard, à patauger toute seule dans les vagues d’Australie à 18 heures. Ouaip ! Et du coup en revenant, je me suis mise à faire tout ce que j’avais toujours eu la trouille de faire. J’ai mis ma tête sous l’eau et ça a été la révélation. C’est tellement MA-GNI-FIQUE ! J’ai même fait mon baptême de plongée. J’avais toujours un peu peur, mais je voulais absolument dépasser ça.

Et malheureusement, au vu des derniers incidents tragiques qui se sont déroulés dans notre merveilleux lagon, je me suis mise à porter le Sharkbanz. Alors c’est vrai, on ne peut pas dire que je l’ai vraiment testé. Je n’ai même jamais croisé un requin en nageant. Tortues, tricots rayés et dugongs oui, mais requin jamais. Ce n’est pas pour me déplaire. N’empêche, juste le fait de le porter, ça tranquillise l’esprit.

Alors oui, ce ne serait pas efficace contre les grands blancs. Le Sharkbanz est supposé éloigner toutes les autres espèces de requins par contre, dans un périmètre de deux mètres. Le bracelet contient un aimant qui les repousserait.

Ce n’est pas comme si c’était contraignant. On le met comme une montre autour du poignet ou de la cheville, et il n’y a rien de plus à faire. Pas de bouton à actionner, rien. Ce n’est pas très lourd et on l’oublie vite. En plus, pas besoin de le charger ni de changer les piles. Il serait efficace plusieurs années — on m’a parlé de 10 ans — et jusqu’à 200 mètres de profondeur. Même les enfants peuvent le porter, à partir de 5 ans.

Esthétiquement, on est d’accord, c’est pas terrible terrible…

Petit bémol, il est un peu cher. Mais apparemment, ils partent comme des petits pains. J’aime à penser que je ne suis pas la seule flipette de Calédonie ! ^^

Alors ? Qui c’est qu’en veut un ?

NDLR : on ne se prononcera pas sur l’efficacité du Sharkbanz, mais on rappelle quand même au passage que l’homme est beaucoup (beaucoup !!!) plus dangereux pour le requin que le requin pour l’homme… (Mais on n’a pas trop trop envie d’aller gratouiller un grand blanc sous le menton, ON EST BIEN D’ACCORD !)

Lisa L

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !