Ca voyage dans la Team ! Brisbane, vous connaissez ?

Créé le mercredi 29 mars 2017 09:56
En ce moment, ça voyage pas mal dans la Team. Et c’est ENFIN au tour de K et de son Bibouche de partir faire un p’tit tour à l’étranger. Brisbane, vous connaissez ?

Je n’ai pas grandi ici. Alors pour moi, la « Golcoss » c’était tout nouveau. Et ça tombe bien, Brisbane et la Gold Coast, c’est le paradis des n’enfants (et des grands aussi.) Direction l’Australie avec mon Bibou, ma cop’ Emma et son Ti’Tchouni !

Des vacances… « C’est dans les gênes »

Il paraîtrait que je suis une grande malade du passeport. Et bonne nouvelle, c’est une maladie héréditaire : quand mon fils de deux ans voit des valises, son immense sourire augmente encore d’une taille, ce qui lui dévore l’intégralité du visage. Une valise, un sourire, deux billes toutes noires à la place des yeux = mon bébé globe trotter, fierté de sa môman (moi)(l’est tellement beau mon fils !)

Quasiment tous les jours des vacances, aux aurores, j’ai retrouvé mon bébé devant la porte, prêt à partir à l’aventure, avec son chapeau, son doudou, une bouteille d’eau et des gâteaux. Et un rouleau de papier toilette. Bibouche a un sens pratique très développé…

J’suis prêt !

Des vacances avec de l’eau qui mouille…

Première étape, les piscines de plein air de South Bank à Brisbane. Je n’ai qu’une chose à dire : je veux les mêmes ! Une plage et une petite rivière artificielles, des pataugeoires, des piscines, des jets d’eau, des aires de jeux… C’est beau, c’est bien entretenu, l’ambiance est bon enfant, et c’est gratuit. Le bonheur. Avec des toilettes propres pour changer les bébés. Le bonheur puissance beaucoup.

Deuxième étape-éclaboussures au parc Wet’n’Wild. Bon, honnêtement, même pour le parc Junior, mon Bibou était un peu petit. Trop de bruit, trop de grands, trop de chahut. On a quand même bien rigolé dans les bouées géantes, mais c’est un parc pour les plus grands.

Des vacances avec des bestioles…

A Lone Tree Koala Park, personnellement, je n’ai pas été trop émue devant les kangourous. Des trucs plein de muscles à l’air pas trop futé et pas trop friendly, bof bof. Par contre, les petits wallabies, c’est mignon, et mon bébé s’est fait des copains. (Et des copains moutons aussi, et des copains koalas, qui ont l’air tellement défoncés que je les soupçonne de fumer leur eucalyptus en cachette)

Caaaaaaalin…

Et sinon, j’ai pleuré devant le spectacle des chiens qui regroupaient les moutons. NO COMMENT. Emma s’est copieusement moquée de moi, jusqu’à ce qu’on aille à Sea World et qu’elle s’essuie discrètement les yeux devant les dauphins qui cabriolaient, sautillaient et s’élançaient majestueusement dans les airs. Alors, on fait moins sa maline, hein ?

Fuckers…

Des vacances avec des régalades…

Alors pour se régaler, on s’est régalé. Des tomates cerises, des toasts féta-avocat, des myrtilles parfumées, des melons délicieux, des snacks healthy … MIAM !

Certes, j’ai peut-être aussi été voir du côté des mokaccinos, des muffins framboise-chocolat, et des triple chocolate ice cream, des trucs un peu moins healthy. Mais c’était troooooop bon ! Et c’est peut-être ça qui explique les trois kilos bonus du voyage, qui restent fermement accrochés sur mes hanches pour me rappeler que c’était bien, les vacances. Merci les gars, mais c’est bon, c’est fini maintenant, on peut se dire au revoir ?

Des vacances avec du shopping…

Alors comment dire. Je suis habituellement loin d’être une accro du shopping. Vraiment. Sauf que là, je pense avoir vécu des expériences de dédoublement de mon corps. Shopping compulsif, here I am ! Mais bon, je me rassure en me disant que tout est moins cher en Australie que chez nous, et qu’une perte de contrôle de ma carte bleue tous les trois ans, c’est raisonnable. Oui, d’accord, j’ai failli rapporter un évier de chez Ikéa, mais je l’ai PAS fait. Raisonnable j’vous dis.

Et puis dans ces vacances, il y a aussi eu des cascades, des mini-randos (ouaip ben va faire 12 bornes avec un bébé sur le dos), du patrimoine Mondial de l’Unesco, des plages immenses, des kilomètres de route du mauvais côté, et beaucoup, beaucoup d’autres moments inoubliables.

Alors un grand merci à Tabatha pour sa poussette de l’espace, qui nous a été fort utile. (Voué, Tabatha possède une poussette Yoyo, aka la Rolls de la poussette, celle qui déclenche l’hystérie des hôtesses de l’air parce qu’elle se transporte en bagage à main. Ah ouais. La seu-cla du spacelè ! )

Et un IMMENSE merci à M’sieur-qui-se-reconnaîtra. Bibouche demande d’ailleurs quand est-ce qu’on repart ?

Partager sur

Vous aimez cet article?

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !