Douce France...

Créé le mercredi 10 mai 2017 09:11

Non, non, non, ne fermez pas cette page ! Ici pas question des élections, mais de VOYAGE VOYAGE.

Non, non, non, ne fermez pas cette page ! Ici pas question des élections, mais de VOYAGE VOYAGE ! (Desireless sors de ce corps) Les gens du monde entier envient Paris : sa majestueuse Tour Eiffel, son extraordinaire Musée du Louvre, ses indémodables bateaux mouches... Mais la France métropolitaine existe aussi en dehors de Paris. Si si, juré, craché. Retour sur ma dernière virée en France : la Baule.

Il y avait Charles de Gaulle, et maintenant il y a Tabatha de la Baule. Voilà.

Où c'est donc que ça ?

La Baule est une petite citée balnéaire sur la côte atlantique à proximité de Nantes. Très prisée des parisiens pour son côté jet-set discret et un peu désuet elle est envahie chaque week-end par des citadins en manque de grand-air.

La Baule c'est Saint-Trop en plus classe, mais en plus pluvieux. L'ambiance n'est pas aux bikinis mais aux bottes en caoutchouc et cirés jaunes. Et ça tombe bien, le côté bonhomme Michelin déguisé en soleil colle mieux à mes formes que le petit 2 pièces.

Beyonce, elle, a opté pour une tenue bonhomme Michelin + ciré jaune en mode grunge. Mais sous la pluie quand même. Voilà.

En se baladant à La Baule on peut apercevoir de nombreuses stars... enfin si on les reconnaît. Personnellement je suis un peu nulle à ce jeu là même si j'ai eu l'occasion d'y croiser ces dernières années :

Nicolas Sarkozy, facilement reconnaissable, je fais 3 têtes de plus que lui.
Patrick Bruel, partant à sa Thalasso. Qui a le droit, mais qui a le droit... de l’empêcher d'aller dans la piscine ?
Nathalie Baye. Je ne l'aurais pas reconnue sans l'intervention de sa fille, Laura, qui hurlait sur la plage "je suis la fille de Nathalie et Johnny". Elle m'énervait celle-là. Moi je suis la fille de Christine et Patrick et alors ???
Et pour ceux qui sont nés dans les années 80, Jackie du "Jackie show"... ouais... no comment.

No comment j’ai dis.

Un petit air de déjà vu

La Baule c'est ma petite madeleine de Proust à moi. Depuis mes 2 ans, j'ai l'habitude d'y aller très régulièrement. Quand on est globe-trotteur et que l'on a beaucoup déménagé, on se sent un peu de partout et de nul part à la fois : une citoyenne du monde (sans sac à dos et avec les cheveux propres). Mais si je devais choisir un point d'attache, une seule ville, ce serait celle-là. Ma tête est remplie de souvenirs d'enfance joyeux, où s'entrechoquent le goût des sucettes et celui des barbes à papa, sans oublier mes nombreux fous rires des courses effrénées sur la plage (audiodescription : petite musique douce... et images au ralenti).

Mon enfance en héritage

Partir en vacances avec mes 2 bout'choux d'amour et leur faire découvrir et partager mes souvenirs d'enfant c'est du pur BON-HEUR !

La to-do list des vacances à La Baule.

Aller au marché à pied. Pourquoi à pied ? Parce que sur le chemin du retour on peu dévorer les barquettes de fraises et de framboises qu'on vient juste d'acheter.

Faire un méga-giga-hypra gros château de sable. Tâche laborieuse quand on a un petit demolition-man de 2 ans et demi comme conducteur de travaux.

Aller manger une niniche. La fameuse niniche de La Baule. Une sucette molle à l'anis, au caramel, à la banane, au citron.... bref une vingtaine de parfums délicieux qui vous collent aux dents et vous garantissent de belles caries.

Découvrir les marais salants de Guérande en calèche et grignoter des salicornes sur le bord de la route. Les salicornes c'est pas bon, mais c'est drôle !

Aller à la pêche aux crevettes avec une épuisette.... bon, une prochaine fois parce que moi les pieds dans une eau à 15 degrés, j'peux pas. Je vous aime les enfants, mais vraiment là, j'peux pas. Après 4 ans de Calédonie, maman elle s'est tropicalisée.

Se replonger dans les années d'avant guerre lors de balades dans le dédale de ruelles qui se cachent au cœur de La Baule. "Dis maman, elles sont vieilles ces maisons. Tu les a vu en construction ?"...

C’est bon les niniches.

C'est gagné, I did it ! Je ne suis plus seule, nous sommes maintenant 3 à être des inconditionnels de ce petit coin de France. Le seul bémol, c'est Choupi qui préfère ses claquettes (qu’il prononce « kakette ») aux bottes en caoutchouc... mon p'tit calédonien d'amour !

Partager sur

Vous aimez cet article?

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !