Destinée (nous étions destinés) – Miley Cyrus

Créé le mercredi 16 avril 2014 13:46

Miss F.it, notre nouvelle rédactrice, se lance dans l'analyse financière, économique, politique, PEOPLE pardon ! C'est elle qui va scruter les tabloïds et revenir sur certains destins. Elle commence sa première Destinée (nous étions destinés) avec Miley Cyrus, la princesse Disney qui lèche les marteaux (MAIS POURQUOI?)

------------------------------------------------------

Passer des boucles brunettes d'Hanna Montana - l’idole de toutes les petites filles du monde – à la coupe blonde acidulée de Miley la provocatrice : la transition n'a pas été longue. Le temps d'une boule de démolition, d'un léchage de marteau et d'une petite masturbation dans un clip.
Quoi ? Comment ? Miley Cyrus est-elle perdue ? S'est-elle brûlée les ailes dans la superbe mais non moins dangereuse ville des anges déchues ?

miley-cyrus-fa-infuriare-thor

Que nenni !

Dans la série des princesses Disney qui se prennent les talons dans leurs robes à paillettes, la chute de Miss Cyrus est calculée au faux pas médiatique près !
Il est même sponsorisé par quelques personnalités (qui font d'ailleurs partie du cercle « on est genre méga influents alors tu nous écoutes sinon t'es dead » - un cercle super convivial). Comme M. Terry Richardson par exemple, l'un des photographes les plus demandés et respectés du milieu. C'est lui qui a eu LA brillante idée de mettre en scène la demoiselle en ensemble petit bateau, dans ce clip très sain où elle chante une histoire d'amour qui s'effondre en léchant un marteau de démolition.

Le très rock n’roll designer Marc Jacobs , connu aussi comme l'ex Mr Vuitton (ex addict à presque tout) et vénéré sur les podiums, a choisi la controversée Miley pour être la nouvelle tête d’affiche de sa dernière campagne de pub. C'est à ce moment que la coupe garçonne peroxydée apparaît ; hurlant la fin de la très politiquement correct « Hanna Montana » et de sa bande de copains mignons tout pleins qui ne faisaient pas peur aux parents !

miley1

Alors me direz-vous : « Rien d’exceptionnel, c’est le syndrome très à la mode et déjà vu et revu de la good girl gone bad ! (la bonne petite devient mauvaise) » SAUF qu'à la différence de Britney ou de Lindsey Lohan ….Miley a une très grosse équipe de communication derrière elle et la jeune fille n’est pas aussi « je m’enfoutiste » qu’elle prétend l’être !

Petit retour en arrière pour comprendre un peu ce qui se passe dans le cyruswolrd :
Pour les Video Music Awards 2013 , Miley a répété pendant des jours son apparition, celle là même qui a tant fait parler par la suite.
Sortir d’un ours en peluche géant affublée d’un justaucorps paillettes et des minis chignons style corne de Belzébuth n'est pas vraiment « improvisé ». Sans oublier qu'elle était ausi entourée de nains qui twerk avant d’accueillir MR. Robin Thick pour un duo super hot qui a choqué la dame américaine et ses enfants (et rendu fou le papa…).
Deuxième chanson, deuxième tenue : Miley – toujours loin de l'impro – arrache son maillot pour dévoiler un ensemble soutif/petite culotte en latex couleur chair … Une illusion de nudité mais rien de grave pour le moment. Et surtout, c'est du déjà-vu.
Cà « dérape » surtout lorsqu'elle commence à se toucher puis à toucher son partenaire de scène ; sous les regards ébahis de Taylor Swift et Selena Gomez (la sorcière Disney a été tellement choquée qu’un mois plus tard elle finissait en cure de desintox !).
Mais (il y a un BIG MAIS), si l'audience était outrée, papa et maman Cyrus, eux, étaient très fier et observaient, les yeux pleins d’émois leur vache à lait de fille se transformer en buzz (et en dollars donc).

mikley4

Objectif réussi pour la team « provoc ». La prestation en question enflamme la toile ; pour les bonnes et les mauvaises raisons peu importe. Le plus important est que l'on parle d'elle. Jackpot, les chaînes de télé se l’arrachent, elle est sur toutes les Unes des magazines... Elle fait aussi une apparition remarquée sur le plateau du grand journal avec Antoine de Caunes où elle s’exprime très clairement et modérément sur le buzz qui l’entoure en disant très simplement qu’elle voulait marquer l’histoire…. Chose dite, chose faite !

De toute les princesses Disney touchées par LA malédiction du « c’est trop dur d’être adulte sans drogues ou avec une culotte », la mystérieuseMiley cache bien son jeu et réussi l’impossible au pays du burger …. Devenir une star décadente qui rapporte beaucoup d’argent tout en étant suffisamment désinvolte pour passer un message clair et précis : « je me fous de tout, je dépense tout, je tire la langue (une autre de ses marques de fabrique !), je bois, je fume, je sors avec qui je veux…… seulement si ma mega team de com et mes parents m’y autorisent car il faut que chaque « faux » faux pas rapporte un peu plus ….. Car je suis une star, une vraie ! »

Conclusion : et si c'était la faute des parents ? Mauvaise la petite miley ? Ou simplement à l'écoute d'une hiérarchie génétique qui la pousse vers le précipice de la déchéance. ? Ce ne serait pas les premiers (regardez Macauley Culkin ou Jordy arnaqués par leurs parents).
Tandis que d'autres -comme ceux d'Amy Winehouse - regardent impuissants leurs bambins s'exposer dans les médias et mourir doucement mais sûrement sous les feux fatals de la rampe !

 

 

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !