Vous aussi, devenez un super-héros

Créé le mercredi 8 mars 2017 12:10

Après avoir abandonné le métier de « princesse », Tabatha a toujours rêvé de devenir un super-héro. Du coup, elle a suivi une formation pour ça... Si si. Une vraie. Elle a apprit à sauver des vies... à la Croix Rouge.

Princesse, c'est un "métier" qui m'a longtemps intéressé : grande robe, beau carrosse, grand château. Et puis un jour à la radio j'ai entendu « Cendrillon » de Téléphone... et je ne suis pas allée plus loin dans mes démarches. (Ndlr pour les plus jeunes : Téléphone c'est aussi un groupe des années 80, pas qu'un appareil qui sert à envoyer des SMS.)

Et hop, flashback qui fait mal : « Cendrillon » est sortie il y a 35 ans. Aïe.

Quant au métier de super-héros, ça m'a semblé un peu compliqué. Pas d'horaires fixes, toujours dans les cieux à sillonner la ville pour entendre les appels au secours. Et puis les justaucorps moulants quand on ne fait pas du 36, ce n'est pas très seyant. Et pourtant, quand on y pense, avoir cette possibilité de sauver des vies, d'aider les autres, de les protéger, ça fait rêver.

I’m BATMAAAAN

"Toi, plus moi, plus eux, plus tous ceux qui le veulent" : chacun de nous peut suivre une formation de super-héros et apprendre les gestes qui sauvent. Pour ça, pas besoin d'aller sur Pluton, Vulcain ou autre ! Un centre de formation est implanté sur le territoire, à Nouméa : la Croix Rouge !

Ouuuuuééééééé boooonne nouuuuuveeeeelle

Dans cette école de super-héros il y deux sortes de formateurs. Adriana Karembeu (qui porte les justaucorps moulants) ou encore les milliers de bénévoles qui œuvrent un peu partout dans le monde pour enseigner les gestes essentiels qui peuvent sauver des vies.

Aux armes citoyens

Pour être un bon citoyen on peut :

  • payer ses impôts
  • faire du tri sélectif
  • embaucher sa femme et ses enfants pour un emploi fictif et les payer une fortune (LOL)
  • ou encore, venir en aide à ceux qui sont en danger.

Pour ce faire, la Croix Rouge propose de nombreuses formations au secourisme.

La formation de base c'est le PSC1, prévention et secours civiques de niveau 1. Cette formation (d’une journée) a pour but de préparer les citoyens aux rudiments des premiers secours. Vous êtes dans la rue et vous voyez une personne qui s'effondre la main sur le cœur, un bébé avale une cacahuète et s’étouffe, quelqu’un se blesse devant vos yeux : que faire ? Deux possibilités. Soit vous détournez le regard, soit vous faites votre maximum pour leur venir en aide.

Mes « profs » pour une journée !

De retour sur les bancs de l'école.

Car avoir envie d'aider les autres c'est bien, savoir le faire c'est mieux. En plus, sur place, l'ambiance est très conviviale malgré les thèmes abordés : catastrophes naturelles, accidents, blessures, décès... Un joli programme en perspective ! N’empêche qu’en 8 heures, les formateurs abordent différentes situations pour savoir comment réagir si une personne s’étouffe, saigne abondamment, est inconsciente, ne respire pas, se plaint d'un malaise, se brûle et bien d'autres choses encore. A la fin de la journée un exercice pratique est réalisé afin de réviser tout ce qui a été vu.

Pour ma part j'ai sauvé quelqu'un qui s’était planté une hache dans le ventre, pas mal pour une première !

Et il st très heureux d’être encore en vie !

Et vous, vous l'enfilez quand votre cape de super-héros ?

Pour suivre une formation de super-héros, rendez-vous directement sur le site internet de la Croix Rouge

Coût de la formation : 11.500 F

Partager sur

Vous aimez cet article?

Commentaires   

 
#1 Conway 10-03-2017 13:15
:-? Une journée c'est pas un peu léger pour se former aux 1ers secours ?
Citer
 

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !