Le choix des femmes

Créé le lundi 26 février 2018 09:11

La contraception, c’est l’un des sujets récurrents chez nous les filles. Pilule ? Stérilet ? Hormones ? Pas hormones ? Après tout, c’est nous qui choisissons… Plus facile à dire qu’à faire ! Mais quand c’est Bagdad dans notre culotte (et dans tout notre corps), ON FAIT COMMENT ? Mlle L nous en parle.

Colère fort. Je ne vais pas vous mentir, j’écris cet article sous le coup de l’énervement. Je sors de chez ma Sage-Femme avec qui j’ai discuté des différentes possibilités contraceptives, et je suis vénère comme un petit poussin qui s’est fait bouffer ses graines par le lapin d’à côté.

Suite à mes grossesses, j’ai opté pour la pose d’un stérilet aux hormones, ayant déjà naturellement des règles abondantes. (La pilule ? On oublie vu que je mon deuxième prénom c’est Dory). Seulement voilà. Ça fait un an que je le porte et depuis, j’ai perdu ma libido (où es tuuuuuuu ? turlututu), fait une dépression, eu une mycose particulièrement gênante (une première fois pour moi et ce n’est pas drôôôôôôle).

Bref, ma culotte, c’est Bagdad. Et les effets secondaires des hormones, je les vis intensément. Je décide donc d’enlever cette m***** de mon corps.

Freeeeedom

« Bon Christine, c’est quoi mes options sans hormone ? » Ma pauvre sage-femme me regarde dépitée : « Préservatif, stérilet en cuivre, diaphragme, spermicide ».

Le premier, c’est chiant quand ça fait 13 ans que t’es avec ton mec. Le second, je vais mourir d’une hémorragie vaginale. Obligée. Les deux derniers, c’est aussi tue l’amour que le préservatif.

Une seule option s’offre à moi et elle est particulièrement définitive : la ligature des trompes. Sauf que voilà, j’ai 35 ans. Je suis (presque) jeune. Je pourrai souffrir d’une commotion cérébrale et vouloir un troisième enfant. Qui sait ? Quand j’exprime à chéri l’idée de la vasectomie, il me regarde outré. « Mais non mon cœur, on congèle tes nageurs, au cas où. Comme ça, ceb’ ». Deuxième regard outré.

Bon ok, en gros, soit j’ai plus de libido, soit j’ai plus de culotte, soit j’ai un troisième enfant. On dit qu’on est avancé en matière de contraception, oui, plus que nos parents, certainement. Mais, quand est-ce qu’on donne la main aux hommes ?

Et bien visiblement, une start-up indienne aurait trouvé un moyen. Un gel envoyé vers le sperme pour le rendre infertile. Une opération réversible contrairement à la vasectomie. Sujoy Guha a passé 37 ans à imaginer ce système (merci monsieur) sauf que le produit ne semble ne pas emballer les grosses compagnies pharmaceutiques. Il est toujours en phase d’essai, mais espérons que les hommes d’âge mur à la tête de ces sociétés changent d’avis lors de sa sortie dans le monde.

Donnons un peu de pouvoirs aux hommes. Ils le méritent (z’avez vu mon humour ? Bim bam boum. Le poussin a parlé).

Pioupiou !

L’info en plus

Bientôt les sages-Femmes seront fixées sur leur sort puisque leur cas est en train d’être discuté au congrès. Vous savez que le RUAMM a émis une cessation de paiement à leur encontre en décembre et même janvier pour certaines ? Hors, les sages-femmes ne font pas payer les femmes enceintes et doivent normalement être rémunérés directement par la Cafat. Il s’agit de 80% de leurs chiffres d’affaires (pas bien élevé déjà). Alors quand la cafat ne paye plus, elles font quoi ?

Concrètement, on leur demande de baisser leur tarif. J’ai payé 2.750 F pour enlever mon stérilet. Soit 70% de moins que chez le gygy. En tout cas, si elles redescendent dans la rue, je propose que toutes les femmes les accompagnent, car soyons très clair : elles sont indispensables dans nos vies. #SageFemme #OnTeKiffe #Merci #AuPouvoir

Partager sur

Vous aimez cet article?

Commentaires   

 
#4 Melle V 13-03-2018 08:23
@Elodie en fait il y a déjà un délai de reflexion fixé par la loi de 6 mois pour la ligature. Malgré tout beaucoup de gynécologues ont pu faire l'expérience de patientes qui demandait une repermeabilisat ion des trompes (reparation) après avoir changé d'avis.
En France un slip est a l'essai pour servir de contraception chez l'homme, espérons que ça se concrétise...!
Citer
 
 
#3 Elodie 12-03-2018 21:17
Comme je me sens moins seule ;)
A 35 ans et 2 enfants , suis trop jeune pour la ligature des trompes, juste au cas où une envie de numéro 3 viendrait subitement... non mais sinon en 2018 on peut décider de ce qu'on veut pour notre corps et nous ou .... ? Du coup ben retour de la pilule aussi :(
Je propose qu'à la limite ils ont cas imposer un délai de réflexion obligatoire avant l'intervention.
Citer
 
 
#2 Thérèse 12-03-2018 16:28
Ben moi mon poussin, j'ai dit STOP ! ADIEU pilule, adieu stérilet et autres anneaux viginaux... et vive le retour de la capote !
Ils font des boîtes "surprise" dans les pharmacies (Durex) : de toutes les couleurs, fluorescentes, des striées, d'autres qui sente bon le bonbon, bref, un petit jeu qui nous a appris à utiliser l'objet visqueux tant mal aimé dans la joie, la sensualité, la bestia... bon je m'arrête là ou tu veux un dessin ?
Citer
 
 
#1 Sarah 12-03-2018 15:37
Ça fait plaisir de lire un article qui est partagé par de nombreuses personnes. J'ai 30ans et suit dans la même situation donc au final je suis repartie sur la pilule bien que je suis Dory bis... espérons que le progrès continue en matière de contraception!
Citer
 

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !

Fermer