Administration, mon amie !

Créé le lundi 9 avril 2018 08:58

Attention, les lectrices et les lecteurs qui vont poursuivre à partir de maintenant vont devoir s’armer d’humour, car je suis bien consciente qu’avec une représentation des fonctionnaires (un peu beaucoup élevée) en Nouvelle-Calédonie, je risque de vous faire grincer des dents. Aouh pardon ! Et pour les autres, on se comprend hein ?!

Bref, depuis quelque temps, j’avoue avoir eu des petits « couacs » avec notre chère administration. Mais attention, je sais bien que les gens qui y travaillent sont sûrement les premiers à en souffrir, et la plupart des gens qui y bossent sont juste adorables et ce n’est pas leur faute si l’administration, c’est plutôt compliqué, ok ? Mais quand même, il y a de quoi perdre patience parfois et même, la tête. Petits récaps de quelques trucs sympas que peut nous faire l’administration :

Elle vous demande toujours plein de papiers…et les perd ! SI SI !

À force de faire des papiers administratifs, j’ai appris à ne jamais donner les originaux. Faut être un peu nouille me direz-vous pour donner des originaux, mais quand on est jeune (ça c’était il y a longtemps) eh bien on ne fait pas attention à ces petites choses-là. Toujours doubler, numériser, rappeler le bureau pour être certaine qu’ils ont bien reçu le papier. Mieux vaut prévenir que guérir !

Allooooo from the oooothersiiiiiide

Elle est d’une logique implacable.

Avoir une patente, c’est être obligé de payer le RUAMM et pour beaucoup de monde, la TSS. J’ai découvert ce nouvel univers, étant salariée. Pour pouvoir exercer une activité artistique sans être payée au black (veut être légale moi) eh bien j’ai tout fait comme il faut. Sauf que le RUAMM, je le paye déjà une première fois. « Ben c’est pas grave » me dit-on, faut repayer quand même.

Donc si j’ai bien compris : j’ai une couverture sociale mais je dois en payer une deuxième. J’avoue j’étais heureuse de recevoir mon petit courrier trimestriel avec les échéances de paiement, et de recevoir ma carte sociale avec écrit dessus « travailleur indépendant ». Je ne l’ai bien sûr jamais utilisée, mais c’était cool de payer pour rien. Faut bien combler le déficit budgétaire hein ! Du coup, ben j’ai arrêté la patente et le RUAMM. Tant pis, ma créativité artistique je m’assois dessus ?

Il est mignon ce gif non ?

Elle vous fait des petits cadeaux, par mail.

Se réveiller un matin et recevoir le premier tiers des impôts à payer dans un mois. Check ! C’est juste que je n’avais juste pas prévu la somme, donc c’est sympa. « Nan mais les impôts on peut les mensualiser », oui c’est vrai. Sauf qu’il y a toujours un rattrapage sympa à la fin de l’année… En tout cas moi j’y coupe pas ! Et je devrais être au courant depuis le temps que ça tombe toujours à ces dates-là, mais non, ça ne veut pas rentrer et c’est toujours la surprise. Et puis, avec déjà les autres crédits et dépenses qui sont mensualisés, internet, l’opt… hum comment dire ?

Elle ne communique pas (toujours) entre les services.

Nul n’est censé ignorer la loi. Ouais. Sauf que lorsqu’on vous dit d’envoyer un papier à tel service, vous vous attendez logiquement à ce que les transferts soient faits. Ben non ! Au bout de plusieurs mois, vous appelez (car pas de nouvelles) et on vous dit qu’on n’a pas reçu le papier en question, et qu’il faut le renvoyer très vite. Mais du coup la date limite est dépassée et il faut tout refaire depuis le début. Et entre-temps, c’est une autre personne qui a repris le dossier et il faut tout ré expliquer. AAAAAAArrrrrrgh !!!!

Ça c’est moi quand j’essaie de garder mon self-control

L’administration, c’est chronophage.

Il y a toujours des gens pour vous dire : « oh c’est simple quand même ». LOL ! Oui, envoyer un papier c’est simple, sauf que : on se pointe au service concerné (tout le monde ne veut pas tout régler par mail), mais il y a du coup un formulaire à remplir, qu’il faut emmener ailleurs. Et ce n’est pas le bureau d’à côté, EVIDEMMENT. En fait, c’est à l’autre bout de la ville. Et quand vous arrivez au fameux bureau, on vous dit qu’en fait il manque un papier. Vous rentrez chez vous pour le récupérer, EVIDEMMENT (oui oui, il est « rangé » dans un des super dossiers qui prennent la moitié de votre placard car il faut tout garder bien sûr). Résultat on court à la maison, on trouve le papier (au bout d’une heure) et il faut repartir en ville. Là on vous dit qu’en fait pour le dépôt du papier en question c’est sur rendez-vous. Rester calme, rester calme, rester calme !!!!

En plus, les horaires sont totalement adaptés aux travailleurs. Si je bosse de 7h à 17h avec une micro pause d’une heure, je fais comment ? Je prends un jour de congé pour l’administration, trop cool.

Elle parle en langage codé.

Et vous êtes censée savoir décrypter. Maaaais oui ! Le formulaire C134 (je ne sais pas si ça existe) : à l’évidence, vous êtes au courant de ce que cela veut dire. Elle vous envoie des lettres où vous ne pigez strictement rien. À force de formules alambiquées protocolaires, vous perdez le fil et vous voilà obligée d’appeler (en espérant que quelqu’un décroche) pour demander des explications.

Mais justement, elle est injoignable (ou en tous cas, super pas facile à avoir au tél !)

On appelle le standard et on explique ce qui amène notre appel, car oui, vous n’avez aucune idée du service qu’il faut demander. Quand on vous passe enfin le service concerné (surtout bien retenir le nom du service ou de la personne), eh bien il n’y a personne. Résultat, on attend 10 minutes, on rappelle le standard, on demande le bon service, toujours rien. Alors on demande le numéro direct, on appelle et finalement c’est fermeture des bureaux ou la personne est en congés. Bon, ben voilà.

On pourrait en rajouter des tartines de ça, puisqu’on a tous eu nos démêlés avec l’administration. Bref, je rêve du jour où tout sera simple, centralisé, numérique. Bref, à quand une vraie réforme qui permettrait à chacun d’être heureux d’être content ? Aaarff !

Lisa L.

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !