Chez moi, chez toi... où et quand tu veux

Créé le jeudi 8 juin 2017 09:29
En général, partir en vacances, ça coûte un bras : entre les sorties, le shopping et les repas, on a vite fait de torturer notre porte-monnaie, et toutes les économies qui vont avec. Il ne manque plus que le prix de l'hôtel pour nous achever.
Mais côté logement, Tabatha, notre Mlle Astuce de la bande, est maline. Elle a testé Airbnb. Alors ça donne quoi ?

Le b.a.-ba des vacances low cost

Commençons cet article par une lapalissade : j'ADOREEEEEEEE partir en vacances. Pas vous ?

Changer d'air, découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles cultures. En prendre plein les yeux à chaque coin de rue. Revenir à la maison booster par des moments de détente, d’échange et de partage et une carte SD pleine à craquer...

Évidement les vacances c'est génial, mais, car il y a un mais... ça coûte une fortune et nous, on est pas Rothschild.

Comment sortir du territoire pour pas cher ? Quand on vit en Nouvelle-Calédonie on a la chance d'avoir le soleil toute l'année, de belles plages, des paysages à couper le souffle et ? Et ? Une et une seule compagnie aérienne pour en sortir. Je ne rentrerai pas dans un débat économique ou politique sur le sujet, mais du point de vue du consommateur c'est la GA-LE-RE. Et là, on a beau chercher la solution... les brassards canards ou une pirogue : "Si je pars, j’irai plus loin et toujours plus haut" ou je me ferai dévorer par un requin... ok. On va payer les billets.

Et avec le sourire s'il te plaît

L'économie majeure des vacances doit donc se porter sur le logement.

Les hôtels 5 étoiles c'est la méga classe. Des draps bien repassés. Des fleurs sur les oreillers. Des petits savons d'une marque réputée emballés individuellement. Des dizaines de serviettes d'un blanc immaculé. On arrête de rêver tout de suite, en une nuit on a déjà explosé le budget vacances.

Il y a aussi le camping. Une fois l'équipement acheté on peut partir où et quand bon nous semble. Sauf que j'avoue, Madame Tabatha prout-prout c'est moi. L'humidité, la chaleur, le froid, les cailloux dans le dos quand le matelas s'est dégonflé, le "bonjour" du voisin en caleçon prénommé Patrick et les nuits avec 3 enfants sous la tente, je préfère encore aller travailler.

Heu, bonjour Patrick...

J'irai dormir chez vous

La solution, je l'ai testé il y a peu de temps avec ma petite famille : Airbnb. J'avais vu des publicités, lu des articles, discuté avec des adeptes du concept mais j’étais encore un peu réticente. Dans un hôtel on peut vérifier la propreté, et faire une réclamation à la réception si ça ne va pas. Mais là, chez un particulier comment faire ? Hein ? Quoi ? FAIRE CONFIANCE ??? C'est un concept qui existe encore ? Je savais pas, première nouvelle !

NB : Quand Emma a vu logo de Airbnb, elle a eu des mauvaises pensées. Voilà.

Depuis 2008 cette entreprise américaine met en relation des gens dans le monde entier leur permettant de louer/trouver un logement pour 1 nuit, 1 semaine, 1 mois et plus encore. Il y a les hôtes, qui proposent un logement, et les voyageurs qui... voyagent. Pas de loueur/client chez Airbnb. Même si les transactions sont chiffrées, bien évidemment, il y a pourtant cette notion très particulière d’échanges humains. Et vous savez quoi ? Ça fait du bien !

En mode voyageur

Pour mon dernier séjour en France je me suis retrouvée sans logement pendant 4 nuits. Du coup, direction le site Airbnb. Après avoir choisi ma destination, mes jours, mes critères (nombre de chambres, de lits, budget par nuit etc...) j'ai pu surfer sur les différents logements proposés par des gens comme vous et moi qui, pour se faire un peu d'argent, proposent leur maison ou un logement secondaire en location.

Au prix de la nuit il faut ajouter le ménage, prix défini par l'hôte, et la commission d'Airbnb (environ 10%). Malgré tout la jolie petite maison avec jardin que j'ai trouvé était 2 fois moins chère qu'une chambre d’hôtel classique et 10 fois plus sympa aussi. Pas mal l'économie !

Après avoir réservé, mon hôte m'a tout de suite contacté pour me remercier. Les contacts chez les utilisateurs d'Airbnb sont assez surprenants. Loin de la froideur d'un hôtel, les gens s’appellent par leur prénom, expliquent la raison de leur voyage, s’échangent des bons tuyaux. Airbnb c'est une communauté. And I am part of it !

Merci, j'ai retrouvé ma foi en l'humanité

Les annonces sont souvent très détaillées et les photos sont nombreuses pour éviter les surprises à l'arrivée. Même si cela peut arriver, inévitablement. On est pas à l’abri des cheveux dans la baignoire malheureusement. Mais pour nous, aucune mauvaise surprise, tout était identique, voir mieux que sur les photos. Et depuis, Airbnb j'en suis gaga, c'est ma référence pour tous nos voyages.

Envie de plus d'économies ? Petite astuce pour des vacances encore moins chères. Pourquoi ne pas mettre votre logement en location lorsque vous partez en vacances? Une rentrée d'argent pour compenser le train de vie dispendieux des vacances.... à méditer !

Pour en savoir plus, cliquer sur Airbnb

Partager sur

Vous aimez cet article?

Ajouter un Commentaire






Code de sécurité
Rafraîchir


*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement*

madtv

vie-illustree



Mademoiselle L, le premier webzine féminin de Nouvelle-Calédonie, mode, shopping, actualités.
Vous y trouverez des bons plans, des bonnes affaires mais aussi des conseils.

Mademoiselle L c'est aussi un lieu où on se retrouve entre femmes, entre copines, entre pétrels, où l'on s'entraide,
où l'on rigole, où l'on se détend. Pssst, Mademoiselle ! Viens nous voir !